Fruits, légumes et biodiversité

Pixabay_light

Bonne nouvelle : la filière des fruits et légumes, par l’intermédiaire du CTIFL, s’intéresse à l’agroécologie. En développant – ou plutôt en re-développant – une approche des cultures compatible avec l’équilibre des écosystèmes, on peut espérer limiter la consommation de pesticides, entre autres effets bénéfiques.
Pour aller plus vite dans le diagnostic des écosystèmes, et aussi pour mieux mesurer les effets des actions engagées pour ajuster les pratiques agricoles, le CTIFL s’appuie notamment sur l’analyse de photos. Des pièges photo sont disposés dans les zones cultivables puis un logiciel d’analyse, développé par la société bretonne Wipsea, vient ensuite analyser et trier toutes ces photos.

Lire l’article sur le site de Wipsea

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s