Développer la permaculture (… et refonder le capitalisme)

2014PermacultureChateauBourdaisiereTomateDalhlia-079 2

Il y a un cliché selon lequel la permaculture et le bio ne seraient pas des modèles déclinables à grande échelle. Il y a aussi une personnalité qui sait démonter cet a priori et démontrer à quel point l’industrie agricole dominante a ruiné nos terres, nos emplois et notre santé. Il s’appelle Maxime de Rostolan et il intervenait au bien-nommé sommet « Change Now ».

Hier, je retrouvais une citation de l’anthropologue américaine Margaret Mead qui disait « Ne doutez jamais qu’un petit groupe de citoyens sérieux et convaincus puisse changer le monde. En effet, c’est toujours ainsi que le monde a changé ». Aujourd’hui, j’ai découvert une personnalité du monde agricole, Maxime de Rostolan, qui semble sérieux, totalement convaincu et qui anime effectivement un petit groupe de citoyens. En rapprochant cette retrouvaille d’hier et cette découverte d’aujourd’hui, je me dis qu’il ne faut peut-être pas perdre l’espoir d’un sursaut de sagesse de la nature humaine face aux enjeux planétaires qui commencent à devenir sérieusement flagrants.

Maxime de Rostolan est intervenu dans une conférence intitulée « New age of agriculture » organisée lors du Change Now Summit, un événement international rassemblant entrepreneurs, investisseurs, grands groupes et collectivités rassemblés par le commun élan qui permettrait de « développer des solutions pour résoudre les problèmes planétaires les plus urgents ». Cet ancien ingénieur est devenu maraîcher dans le cadre du projet Fermes d’avenir, basé en Touraine et qui consiste à prouver que l’agroécologie et la permaculture peuvent être plus rentables que l’agriculture conventionnelle. Habitué à prendre la parole, il était l’un des principaux témoins dans le documentaire « On a 20 ans pour changer le monde » sorti en mars dernier, et avait adressé un an plus tôt une lettre ouverte à Emmanuel Macron alors candidat à l’Elysée.

Cette après-midi, Maxime de Rostolan a rapidement réabordé ses thématiques de prédilection : la rentabilité, l’efficacité énergétique et l’attractivité d’une activité agricole menée selon les principes de la permaculture, la création d’emplois qu’elle permet, l’urgence à agir et – bien sûr – l’échec criant du modèle agricole industriel qui prévaut encore actuellement à grand renfort de chimie, de lobbies et d’argent.

Mais comment gérer la transition ?

Interrogé sur les moyens concrets qu’on pouvait sincèrement imaginer pour gérer cette gigantesque transition entre le modèle conventionnel et un modèle durable, le maraîcher tourangeau a expliqué que la difficulté ne se situait pas au niveau technique (équation entre les moyens à consacrer et la production à atteindre). « Par contre, il est clair qu’il y a un manque de volonté politique, par exemple pour changer les indicateurs, a-t-il déclaré. Trouvez-vous logique que lorsqu’un pétrolier sombre et cause une marée noire, il s’agisse en fait – sur le strict plan économique – d’un événement productif qui crée du PIB, puisqu’il va générer de l’activité (dépolluer l’eau, actionner les compagnies d’assurances, construire un nouveau tanker, etc.) ?! ».

Le militant d’une agriculture équilibrée est convaincu que la vraie révolution est comptable. « Il faut compter ce qui compte !! » contrairement au système actuel. Et de prendre l’exemple du prix d’une côte de porc élevé en Bretagne, qui ne serait le juste prix que si l’on y incluait le coût de dépollution de l’eau… « Et là vous verriez que cela deviendrait beaucoup plus cher… et même sensiblement plus cher que du bio ! » (ndlr : cela renvoie à la notion de bien commun dont je parlais dans cet article avant l’été). Pour aller droit au but, Maxime de Rostolan estime qu’il faut tout simplement refonder le capitalisme en considérant, entre autres principes, que toute entreprise qui ne contribue pas à préserver nos conditions de vie a vocation à disparaître.

Beau programme… C’est motivant, non ?!

 

Plus d’info
. Maxime de Rostolan explique le projet Fermes d’avenir (vidéo)
. le site officiel de Fermes d’avenir

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s